Quelle est la différence entre PRA et PCA ?

edit

PRA

Le PRA, pour Plan de Reprise d’Activité. C’est lorsqu’un sinistre important survient au système informatique. Plusieurs causes peuvent en être l’origine, dégât des eaux, incendie, panne, destruction.
Il est important car il tient compte de tout type de problèmes pouvant survenir, que mettre en place et comment reprendre l’activité. Le but est d’établir un scénario de secours pour toujours pouvoir redémarrer l’exploitation de l’entreprise.

PCA

Le PCA, pour Plan de Continuité d’Activité. Dans le cas présent, il s’agit de poursuivre l’activité en cas d’indisponibilité d’un élément du système d’informations.
Pour ce faire, il faut identifier les menaces potentielles sur le système informatique pouvant nuire au bon fonctionnement de l’entreprise et les impacts (financiers, légaux, humains, etc) qu’elles vont avoir. 
Le principe est de déterminer la durée maximale acceptable d’une interruption pour l’entreprise et la durée maximale après laquelle une ressource informatique doit être redémarrée. Le but est que l’activité s’arrête le moins souvent / longtemps possible.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Perte_de_donn%C3%A9es_maximale_admissible

RPO : dans les systèmes d’information, RPO (Recovery Point Objective) est la perte de données maximale admissible. Recruitment Process Outsourcing, externalisation totale du processus de recrutement d’une entreprise.

RTO : Le RTO est un objectif. Pour l’atteindre, de nombreuses organisations définissent des solutions types en fonction des délais de reprise attendus.

L’importance de la sauvegarde


La mise en œuvre de ces plans passe nécessairement par un audit approfondi des procédures de l’entreprise et, par conséquent, l’élaboration d’un cahier des charges fonctionnelles.
Dans ces deux cas, il faut impérativement mettre en place un système de sauvegarde dans un autre bâtiment, à l’abri des risques. 

Plusieurs raisons viennent confirmer l’importance d’une bonne gestion des sauvegardes :

  • 40% de pannes de système et des pertes d’informations dues aux erreurs de manipulation,
  • 85% des piratages informatiques surviennent de l’intérieur même de l’entreprise,
  • 80% des entreprises ayant perdu leurs données informatiques font faillite dans les 12 mois qui suivent.

Pour exemple à plus petite échelle, il n’est pas rare d’avoir perdu des heures de travail à cause d’un simple crash et d’un oubli de sauvegarde régulière. 
Dans le cas présent, il peut arriver le même problème mais sur tous les dossiers de l’entreprise. Il est aussi important de vérifier l’intégrité des sauvegardes.

Nous sommes à votre disposition pour toutes demandes concernant les sauvegardes informatiques !